1 État des lieux sur les violences faites aux femmes en Outaouais

Résumé

FemAnVi et l’assemblée des groupes de femmes d’interventions régionales en Outaouais (AGIR) en Outaouais ont réalisé une recherche sur l’état des lieux des violences faites aux femmes en Outaouais. Ce projet visait à 1) Réaliser un état des lieux régional sur les violences faites aux femmes (Description de la situation en Outaouais) 2) Documenter l’impact des organismes qui travaillent en violence faite aux femmes, et 3) Diffuser l’état des lieux en vue de favoriser la prise en considération des réalités des femmes du territoire aux travaux des instances de concertation locales et régionales.

Équipe de recherche

Simon Lapierre et Michèle Frenette, en collaboration avec Mélanie Brunet et Florence Bovet

2 L’expérience et le point de vue d’enfants et d’adolescents exposés à la violence conjugale

Résumé

Cette recherche qualitative et participative vise à documenter l’expérience et le point de vue d’enfants et d’adolescents francophones qui ont été exposés à la violence conjugale, au Québec et en Ontario.

Publications

Lapierre, S., I. Côté, A. Lambert, D. Buetti, C. Lavergne, D. Damant & V. Couturier, Difficult but close relationships: Children’s perspectives on the relationships with their mothers in the context of domestic violence, Violence Against Women (2017)

Lapierre, S. & I. Côté, Placer l’expérience et le point de vue des enfants et des adolescents au centre des recherches sur l’exposition à la violence conjugale, Enfants, adolescents, violence et société, Presses de l’Université du Québec Canada    Québec, 2016   Éditeurs: Lapierre, S., G. Lessard & L. Hamelin-Brabant

Lapierre, S., I. Côté, D. Damant, M. Drolet, C. Lavergne & G. Lessard, “La vérité sort de la bouche des enfants” : l’importance de donner la parole aux enfants exposés à la violence conjugale, Nouvelles pratiques sociales, Volume 28, Numéro 1, 250-275 (2016)

Lapierre, S., I. Côté, D. Buetti, A. Lambert, G. Lessard et M. Drolet, Comprendre le contexte de la violence pour rendre visibles les inégalités de pouvoir entre les femmes et les hommes : le point de vue d’enfants et d’adolescents exposés à la violence conjugale, Enfances, familles, générations, Volume 22, 51-67 (2015)

 

Équipe de recherche

Simon Lapierre, Isabelle Côté, Dominique Damant, Marie Drolet, Chantal Lavergne et Geneviève Lessard, en partenariat avec le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale

Source de financement

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, 2010-2011, 2011-2016

3 Violence conjugale et aliénation parentale: perspective et point de vue

Résumé

L’objectif de cette recherche est d’évaluer la portée du phénomène par lequel des femmes victimes de violence conjugale sont accusées d’aliénation parentale. Cette étude qualitative et quantitative a été réalisée dans plusieurs maisons d’hébergement à travers le Québec.

Publications

Lapierre, S. & I. Côté, Abused women and the threat of parental alienation: Shelter workers’ perspectivesChildren and Youth Services Review, Volume 65, 120-126 (2016)

Équipe de recherche

Simon Lapierre et Isabelle Côté, en partenariat avec le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes et Action ontarienne contre la violence faite aux femmes

4 Violence sexuelle sur les campus universitaires

Résumé

L’objectif de cette recherche qualitative était de documenter l’expérience de femmes survivantes de violence sexuelle sur les campus universitaires.

Équipe de recherche

Simon Lapierre, Patrick Ladouceur, Isabelle Côté et Michèle Frenette

5 Recherche-action visant le développement, l’implantation et l’évaluation d’un outil d’intervention facilitant la communication mère-enfant dans un contexte de violence conjugale

Résumé

Ce projet de recherche-action vise le développement, l’implantation et l’évaluation d’un outil d’intervention pour faciliter la communication mère-enfant dans un contexte de violence conjugale. L’outil d’intervention développé est implanté dans certaines maisons d’hébergement du Canada et des États-Unis.

Équipe de recherche

Simon Lapierre, Chantal Bourassa, Cécile Coderre, Isabelle Côté, Dominique Damant, Marie-Luce Garceau, Louise Hamelin, Chantal Lavergne et Geneviève Lessard, en partenariat avec le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et Action ontarienne contre la violence faite aux femmes.

Source de financement

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, 2012-2016

6 « Aidez-moi à les protéger » : Interventions sociojudiciaires en contexte de violence conjugale et conséquences sur la relation mère-enfant

Résumé

Ce projet visait à mettre en lumière les conséquences des interventions sociojudiciaires en contexte de violence conjugale sur la relation mère-enfant. Il a dénoncé les injustices vécues par les femmes lors d’interventions sociojudiciaires non adaptées au contexte de violence conjugale post-séparation, interventions qui viennent trop souvent compromettre la sécurité des femmes et de leurs enfants. Ce projet a inclus la réalisation d’un documentaire et de matériel pédagogique.

Équipe de recherche

Simon Lapierre, Charlotte Gagnon et Michèle Frenette, en partenariat avec la Maison d’Ariane

Source de financement

Agence de santé et de services sociaux des Laurentides, Université d’Ottawa, 2015-2016

7 Projet postdoctoral de Catherine Flynn

Résumé

Cette recherche postdoctorale s’est inscrite dans le projet Voices Against Violence dirigé par Helene Berman à l’Université Western (ON). Elle visait à mettre les jeunes femmes de la rue en action afin de mieux comprendre les répercussions de la violence structurelle dans leurs relations intimes et d’expérimenter des stratégies permettant de réduire les risques de subir de la violence au sein de ces relations.

Une recherche-action participative axée sur les arts et les médias a été réalisée auprès d’un groupe de jeunes femmes de la rue (16 à 25 ans) de la région de Québec. Cette méthode impliquait activement les participantes à chacune des étapes de la recherche et s’inscrivait dans un processus de changement social et de réappropriation du pouvoir d’agir.

Équipe de recherche

Catherine Flynn