Évènement terminé. Merci à toutes et à tous pour votre participation !

Dates : 11 et 12 avril 2017

Lieu : Université d’Ottawa, Hall Huguette Labelle (550 Cumberland, Ottawa, Ontario)

Description

Le colloque Perspectives internationales sur la violence post-séparation (#SepViolence), organisé par le Collectif de recherche féministe anti-violence (FemAnVi), a eu lieu les 11 et 12 avril 2017, au Pavillon Tabaret de l’Université d’Ottawa.

Encore récemment, les média nous rappelaient que la séparation peut constituer une période particulièrement dangereuse pour les femmes victimes de violence conjugale, ainsi que pour leurs enfants. La violence exercée par les hommes à l’endroit de leur conjointe ne cesse pas toujours au moment de la séparation. La violence peut, au contraire, s’intensifier durant cette période, augmentant ainsi les risques de blessures sévères et d’homicides. Malgré cette réalité, il semble que les divers intervenants (policiers, avocats, juges, travailleurs sociaux, etc.) aient du mal à reconnaître la violence post-séparation et à intervenir efficacement pour assurer la sécurité des femmes et des enfants.

Dans le cadre de ce colloque, des expertes et des experts provenant des milieux de la recherche et de la pratique, au Canada, aux États-Unis et en Europe se sont réuni.e.s afin d’aborder les questions suivantes : Comment pouvons-nous mieux comprendre la violence post-séparation? Comment pouvons-nous mieux protéger les femmes et les enfants?

Présentations PowerPoint du colloque

 

Violence post-sépration envers les femmes et les enfants 

Patrizia Romito, Università degli Studi di Trieste, Italie 

Ici

Panel : Les hommes violents peuvent-ils être de bons pères ? 

Patrick Ladouceur, Université d’Ottawa, Canada

Ici

Évaluer le risque et la sécurité des femmes victimes de violence conjugale en contexte post-séparation à l’aide d’une approche centrée sur les réponses 

Cathy Richardson, Université de Montréal, Canada

Ici

« Ma mère a toujours peur, parce que mon père va jamais lâcher » : perspectives d’enfants sur la violence post-séparation 

Simon Lapierre, Université d’Ottawa, Canada

(disponible bientôt)

Quand la radicalisation interagit avec la violence conjugale 

Dominique Damant, Université de Montréal, Canada

Ici

Le procès de Teresa Craig : témoignage d’experts sur le contrôle coercitif en soutien à la légitime défense [anglais seulement] 

Elizabeth Sheehy, Université d’Ottawa, Canada

Ici

Sécurité pour les femmes et les enfants ? Le problème des trois planètes [anglais seulement] 

Marianne Hester, University of Bristol, Angleterre

Ici

Panel : Le système protège-t-il les femmes et les enfants ? [anglais seulement] 

Mariachiara Feresin, Università degli Studi di Trieste, Italie 

Ici

S’assurer que la séparation sécuritaire pour les survivantes : ce que nous savons et ce que nous pouvons faire [anglais seulement] 

Sasha Drobnick, DV LEAP, États-Unis

(disponible bientôt)

Le pouvoir de la recherche participative communautaire pour promouvoir la sécurité des survivantes : le Domestic Violence Program Evaluation Research Collaborative [anglais seulement] 

Kirstie Thomas, Simmons College, États-Unis

Ici

Exploration d’une approche centrée sur l’agresseur dans les situations de violence conjugale post-séparation [anglais seulement] 

Heidi Rankin, Safe and Together Institute, États-Unis 

Ici

 

Inscrivez-vous

 

Programme

Cliquez ici pour avoir accès à la version PDF du programme.

 

Suivez-nous sur Facebook et Twitter @FemAnVi #SepViolence